Groupon et Afrique – mariage pas très rentable pour le moment sauf …

Share on FacebookShare on Google+Share on LinkedInTweet about this on TwitterEmail this to someoneDigg this

C’est ce que nous pouvons conclure après les mots suivants «Nous devons concentrer notre énergie et nos dollars sur quelques pays. Nous avons donc décidé de quitter un certain nombre de pays nécessitant des investissements qui n’étaient pas en phase avec le potentiel du marché » de Rich Williams, directeur opérationnel du groupe. Il faut bien concentrer les dollars pour atteindre la croissance de 25% escomptée.

Présence africaine et dans le monde :

Le groupe qui avait commencé à s’étendre Partout dans le monde et en Afrique dès son entrée en bourse en 2011 vient d’annoncer une cessation d’activité au Maroc. Désormais l’Afrique du sud est le seul pays africain pouvant compter sur le groupe pour participer à la création de valeur ajoutée dans son PIB. Le groupe va devoir fermer dans près de 10 pays dans le monde. Après la Grèce  et la Turquie ; Groupon va mettre fermer ses portes au Panama, en Philippines, en Porto Rico, en Taïwan en Uruguay et en Thaïlande.

 

Le Groupe et Les chiffres :

Sept mois avaient suffi au concept pour devenir attractif sur les marchés financiers à ses débuts et les fondateurs refusaient une offre d’achat de 6 milliards de dollars par Google quand il affichait 2 milliards de chiffres d’Affaires pour 500 millions seulement de prévus. Dans la foulé la rentabilité n’a pas vraiment suivie et le groupe a commencé à aligner des pertes successives autour de 80 millions de dollars rien que pour les années 2013 et 2014. Le groupe dans la démarche entreprit depuis 2014 de sa diversification et aussi sa restructuration pour sauver le business model a donc prévu une série de fermeture de représentation et donc une suppression de ce qui représente souvent un poste important de dépense : les emplois. Plus de 1000 postes seront supprimés d’ici septembre 2016 soit près de 9% de l’ensemble des salariés dans toutes les représentations y compris au siège.

Depuis plus de trois ans Groupon a entreprit de  faire évoluer son modèle économique pour diminuer sa dépendance aux coupons de réduction, en perte de vitesse après le boom des années 2008-2011. Marketplace d’offres locales permanentes et moins discountéessystème d’exploitation pour petits commerces locauxservices mobiles… Groupon a de façon successive ajouté plusieurs cordes à son arc. Cette diversification a commencé à payer. « Source journal du net ! »

 

Groupon et l’Afrique contraste où … :

groupon groupe

En effet les mots du directeur d’exploitation que voici « … Investissements n’étaient pas en phase avec les besoins du marché … » on aurait dit, avec les « besoins réels » du marché. En effet il est difficile de croire que l’Afrique soit déjà assez mature pour que les internautes passent aux achats groupés. Au Maroc ou ailleurs en Afrique le E-commerce et le E-business en général traversent leur première décennie. De ce fait la culture de l’Achat en ligne n’est encore pratiquée que par quelques groupes de sociétés adultes en consommation web. Déjà en 2012, la société annonçait que près de 50% des transactions étaient mobile. Ce qui place directement la pénétration du mobile, de l’internet et des systèmes de paiement en ligne au centre des activités du groupe.

Le constat est que les plateformes web sont pour le moment sont plus des canaux de prospection que des centrales réelles d’achat. Ce qui nous emmène à conclure que le modèle d’achat groupé dans des pays ou l’afflux aux soldes n’est pas aussi enthousiaste et encadré qu’en occident, il va falloir attendre encore quelques années avant l’émergence réel de ce type d’activité car il faut l’admettre, l’Afrique n’est pas encore prête pour cela. Alors soit on investit pour changer le comportement des consommateurs, donc on investit gros, sur le long terme et on reste patient ; soit on attend calmement en faisant une veille en attendons que le marché africain soit disposé à accueillir un tel service (ce qui arrivera certainement après une installation solide des achats en ligne).

Share on FacebookShare on Google+Share on LinkedInTweet about this on TwitterEmail this to someoneDigg this

Votre commentaire

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *