Analyse Comparative de la téléphonie mobile au Congo Brazzaville – ARPCE

Share on FacebookShare on Google+Share on LinkedInTweet about this on TwitterEmail this to someoneDigg this

Avec une susceptibilité de possession de téléphones portable évaluée à 61,4% sur la population globale du Congo (jeune de plus de 14 – statistique 2007), le congo estime sont nombre d’abonnés unique à 2,792 millions d’utilisateurs pour ses trois opérateurs : Airtel Congo , MTN Congo  et Azur (Equateur Telecom Congo ).  Airtel perd sa place de leaders acquise au dernier trimestre 2014 pour 15 000 nouveaux abonnés enregistré chez MTN avec une attrition de plus de 107 000 abonnés entre décembre 2014 et juillet 2015.

Le régulateur des télécom (ARPCE) du Congo Brazzaville publie pour ce deuxième trimestre 2015 un Chiffre d’affaires de plus de 65 milliards de francs FCA sur la consommation de la téléphonie mobile au Congo, soit une régression de presque 0.6 milliards de FCFA par rapport au 1er trimestre 2015 et de plus de 0.8 milliards par rapport au 1er trimestre 2014. Une régression que l’on pourrait imputer au ralentissement du dynamisme du marché depuis le rachat de Warid Congo par Airtel Congo en fin d’année 2014. Malgré une légère progression des abonnements, le marché semble ralentir sa consommation.

La remarque particulière est la Baisse de la consommation des appels contre une augmentation des sms mais aussi la baisse du trafic sortant et régression du chiffre d’affaires. Le dernier trimestre accuse largement une baisse des recettes de la téléphonie au Congo, espérons que Le dynamise des jeux africains va certainement booster la consommation des produits IT en cette fin du troisième trimestre « au pire des cas, les congolais consommerons les produits de téléphonie au moins comme au premier trimestre » N2A .

Téléphonie et chiffres au congo

Quelques données du deuxième trimestre 2015 :

  • Un total de 4,59 millions d’abonnés (doublons inclus) ;
  • 65,1 milliards de FCFA (avec 51,9 milliards sur le trafic sortant – 53 milliards au 1 er trimestre) ;
  • Trafic voix de 986 millions de minutes (régression par rapport au 1er trimestre) et 1 milliards de sms (progression par rapport au 1 er trimestre ;
  • Légère progression des abonnés par opérateur entre le premier  et le deuxième trimestre
    • MTN Congo 2 038 000 abonnés vers 2 128 000 ;
    • Airtel Congo 2 117 000 abonnés vers 2 113 000 ;
    • Azur 387 000 abonnés vers 349 000 ;

 

 

Rappel des données du Premier trimestre 2015 :

  1. Progression des données entre le 1er trimestre 2014 et le 1er trimestre 2015 :
  • Régression du nombre d’abonnés de 5,5% entre le premier trimestre 2014 et le premier trimestre 2015 (rachat de warid)
  • Une pénétration de la téléphonie mobile de 99% au premier trimestre 2015 contre 108% au trimestre 2014
  • Croissance d’abonnés :
    • MTN Congo 9,3%
    • Airtel Congo 48,6%
    • Azur : 35%
  1. Autres indicateurs télécom au congo du premier trimestre 2015 :
  • 3 opérateurs de téléphonie : Airtel Congo , MTN Congo et Azur (Equateur Telecom Congo ) ;
  • Un total de 4,5 millions d’abonnés (y compris les doublons) ;
  • 65,7 milliards de FCFA (avec 53,5 milliards sur le trafic sortant) ;
  • Trafic voix de 1 milliards de minutes sur 927 millions de sms ;
  • Tarif : 65f/min et 4f/sms ;
  • 99,2% d’abonnements prépayés pour seulement 0.8% d’abonnés postpayés ;
  • Part de marché des opérateurs :
    • MTN Congo 45,3%
    • Airtel Congo 47%
    • Azur 7,7%
  • 72% du trafic voix était on-net contre 18% off-net

 

Qui est l’ARPCE :

Congo - ARPCE

L’ARPCE est l’agence congolaise de régulation des postes et communications électroniques. L’agence affiche sur son site une vision de rehausser le Congo parmi les élites du continent africain comme traduit ces mots : « Faire entrer le Congo dans le Top 5 des pays africains leaders des postes et communications électroniques. ». Dans son élan de régulation, l’ARPCE a déjà prononcé des sanctions contre les opérateurs de la téléphonie mobile du Congo comme la réduction de la durée de licence. Dans la volonté de maîtriser la concurrence et de ménager les consommateurs, une décision légale annoncée en Août dernier plafonnait la tarification des communications à 70 FCFA la minute pour la voix off-net et 10 FCFA le sms pour les deux principaux opérateurs de téléphonie mobile au Congo.

Le regard de l’africain :

Voir un pays d’Afrique subsaharienne prendre la décision de faire partir des 5 acteurs major de la téléphonie et des communications en Afrique est une chose intéressante mais la réalité est que le pays est loin de détrôner les tenants  du titre. Parce que face au Nigeria, au Kenya, à l’Afrique du sud, au Sénégal, au Ghana, au Maroc, à la Tunisie, à la Tanzanie, face à l’Egypte, … bref face à ces quelques pays qui tirent le continent vers le haut ; se hisser vers le haut n’est pas acquit. Dans tous les cas, les ambitions sont louables et le travail commence à être palpable, alors comme on le dit sur les deux rives du Congo « Obosso les amis » (veut dire en avant les amis).

Share on FacebookShare on Google+Share on LinkedInTweet about this on TwitterEmail this to someoneDigg this

Votre commentaire

commentaires

One thought on “Analyse Comparative de la téléphonie mobile au Congo Brazzaville – ARPCE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *