La Liberté sur internet en 2015 – indice toujours en chute dans le monde et en Afrique

Share on FacebookShare on Google+Share on LinkedInTweet about this on TwitterEmail this to someoneDigg this

65 pays dans le monde y compris quelques pays d’Afrique se sont à nouveau prêtés à l’exercice de Freedom House pour avoir un point de vue indépendant au sujet de la liberté d’internet sur leurs territoires. Selon les résultats publiés, à mesure où l’internet gagne du terrain sur les continents, les libertés sont aussi de plus en plus restreintes au profit de la surveillance et de la répression. Sur ces 65 pays, 40 emprisonnent ou prononcent des sanctions pénales et correctionnelles pour le partage sur internet des informations politiques,  religieuses ou simplement d’ordre sociétales.

Indice de liberté internet des pays africains :

L’étude à porter sur la vérification des libertés sur internet de partager ou de communiquer sur les sujets suivants : mobilisations pour les causes publiques, Minorité ethniques et religieuse, Critiques des autorités, Conflit, Corruption, Opposition politique, Commentaire sur la société, Blasphème, Question de liberté fondamentale et la Satire.
liberté internet en afrique

Pays Notes
Afrique du sud 27
Kenya 29
Nigeria 33
Uganda 36
Tunisie 38
Angola 39
Zambie 40
Malawi 40
Maroc 43
Rwanda 50
Libye 54
Zimbabwe 56
Egypte 61
Gambie 65
Ethiopie 82

 

Les informations les plus censurés dans le monde :

La Chine est le pays qui a battu le record de la censure internet en cette année, suivie de l’Iran et de la Syrie. En Afrique les trois plus grandes censures sont observées en Ethiopie, en Gambie et en Egypte. Sur les 65 pays évalués, 32 ont une trajectoire descendante  depuis Juin 2014.

censure internet dans le monde

Internet et la liberté Opinion de l’Africain :

afrique internet - afrique itInscrit sur les modèles démocratiques, nous pouvons tolérer la surveillance mais ne jamais accepter la censure. Cette dernière dénature internet et fait encore plus mal à l’économie. Par simple superposition de données on remarquera que moins il y a de censure, plus internet se développe et plus l’économie numérique se porte mieux. Aujourd’hui dans le continent les pays comme l’Afrique du sud, le Nigeria et le Kenya sont des locomotives du digital et de l’IT en général. La raison est simple, moins l’internaute est stigmatisé, plus il consomme le numérique et plus les afronautes investissent donc mieux se porte l’économie. Le message est simple,  Mrs les excellences et honorables, faites de sorte que l’environnement juridique et légale soit aussi bien dans les textes que dans l’esprit le plus libre possible pour booster votre économie.

Nous regrettons dans ce classement l’absence du Ghana, du Sénégal, de la côte d’ivoire et du Gabon.

 

Ce rapport de Freedom House  a été réalisé grâce au soutien du ministère néerlandais des Affaires étrangères ; au département d’État des États-Unis via le bureau de la démocratie, Droits de l’Homme et du Travail (DRL) ; à l’assistance de  Google, de Facebook, de Yahoo et de Twitter.

Share on FacebookShare on Google+Share on LinkedInTweet about this on TwitterEmail this to someoneDigg this

Votre commentaire

commentaires

One thought on “La Liberté sur internet en 2015 – indice toujours en chute dans le monde et en Afrique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *