La version 68 de Chrome est déjà téléchargeable, mis en garde envers les sites en http.

Google vient de lancer la version 68 de son navigateur Chrome, et elle est déjà en ligne et peut se télécharger. Cette version ne sera pas du tout agréable pour tous les propriétaires de sites internet, puis que celle-ci apprécierait pas  les sites qui n’utilise pas le protocole https. Estampillée Chrome 68, l’application s’utilise sur plusieurs système entre autre : Windows, MacOs et Linux.

Chrome 68 n’apprécie plus les sites en http.

La version 68 de Chrome apporte quelques modifications. Plus grand est celui de la manière dont les utilisateurs sont prévenus au cas où il consulte un site http. « La notification prend la forme d’un petit indicateur dans la barre d’adresse. Le but du navigateur est de pousser les développeurs Web à utiliser le protocole https ».

Les anciennes versions ne faisaient qu’informé l’utilisateur de l’absence du https s’il y’avait des informations critiques ou importantes comme un mot de passe ou des informations sur une carte de crédit et autres. Dorénavant la version 68 du navigateur le plus populaire du monde marquera « non sécurisé » sur toutes les pages en http même si elle est en mode standard ou en navigation privée.

https semble vouloir prendre la place http.

La propriété de sécurité de Chrome est affichée par un cadenas vert en haut à gauche du navigateur. Les sites web qui manquent de chiffrement sont vulnérables contre les tactiques exploitées par les cybercriminels. Les statistiques de https de Google publiées par Rénald Boulestin en 2018 montrent que 84% des pages chargées par les internautes américains sont chiffrées, contre à peine 47% en juillet 2015.

« Cette nouvelle interface de Chrome aide les utilisateurs à comprendre que tous les sites http ne sont pas sécurisés. Elle va participer à déplacer le Web vers l’usage de sites https sécurisés par défaut. Le https est plus facile et moins cher que jamais. Il améliore les performances et propose de nouvelles fonctionnalités trop sensibles pour le http »  mentionne un rédacteur de technologie sur ginjfo.

Sur la même thématique :

Votre commentaire

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *