logie : l’Afrique vers un écosystème totalement numérique

 

Perçue comme une aubaine par tous les habitants des continents du monde et même l’Afrique n’étant pas épargné de cette hégémonie, la technologie est devenue un fer de lance de l’avancée dans le monde. Les technologies numériques en mode hégémonique telles que l’Internet, la téléphonie mobile et tous les outils destinés à collecter et partager des informations sont aujourd’hui les mieux partagés et plus utilisés dans le monde.

 

Le sang tombe du ciel au «pays des mille collines» Rwanda

D’emblée l’Afrique campe le décor avec ses désirs, ambitions et avancées dans le secteur du numérique. Et le Rwanda montre le chemin dans ce sillage en effet le pays  détient sa première base de drones [cette base est située à Muhanga, à 50 kilomètres à l’ouest de la capitale rwandaise Kigali], cette base est mise en évidence pour la livraison des lots de sang dans  les 21 cliniques situées dans la moitié ouest du pays.

Vue les conditions de transports du pays de par ses longues et défectueuses routes qui jalonnent le pays surtout dans cette zone et le manque de sécurité tout au long de la région il a été jugé nécessaire d’adopter un « pont aérien» [les drones] pour faciliter le trafic et la distribution du sang pour les nécessiteux.

Une avancée technologique même dans des moments de crise.

Sous la houlette de Zipline, les nécessiteux peuvent respirer un air d’espoir en effet, les drones vont sillonnés la région pour approvisionner en sang. Le sang «est un bien très précieux donc il n’est pas possible de simplement le stocker en grande quantité dans chaque centre de santé» du pays, dixit Keller Rinaudo, le PDG de l’entreprise américaine de robotique Zipline, qui a conçu la base et les 15 drones qui vont aider le gouvernement Rwandais à venir en aide aux victimes et patients nécessiteux.

Dénommés «Zips», ces drones ont la forme d’un petit avion d’environ deux mètres d’envergure, Ils fonctionnent à l’électricité grâce à des batteries et ont une autonomie d’environ 150 kilomètres. Chaque drone pèse 13 kilogrammes et peut transporter une cargaison d’environ 1,5 kilogramme, soit trois poches de sang.

L’utilisation des «Zips»,  pour le transport du sang a simplifié la  vie des populations Rwandaises. De toute évidence il faut noter les côtés numériques et innovateurs de la technologie participant au bien être de la population. Tout ceci montre que la technologie est partout, on ne peut pas s’en passer et surtout dans les moments critique, elle est toujours là.

Sur la même thématique :

Votre commentaire

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *