Microsoft termine son exercice 2018 par un excellent 4ème trimestre.

Microsoft a enfin dépassé les prévisions des marchés au cours du quatrième trimestre de son exercice fiscal. Le chiffre d’affaire s’élève à 30,1 milliards de dollars, une hausse de 17% sur un an, alors que le bénéfice net est de 8,8 milliards. Le bénéfice par action est de 1,13 dollars. Wall Street tablait sur 29,2 milliards comme chiffre d’affaire pour 1,08 dollars de bénéfice par action. Pendant cette période, le plus marquant c’est l’augmentation 53% des revenus venant du Cloud commercial à 6,9 milliards.

Les chiffres du 4ème trimestre de Microsoft

Quelques chiffres  publiés :

  • Productivity and Business Processes (Office, LinkedIn, Dynamics) : 9,7 milliards de dollars (+13%). 31,4 millions d’abonnés à Office 365;
  • Intelligent Cloud : 9,6 milliards de dollars (+23%), avec une hausse de 89% des revenus issus d’Azure;
  • More Personal Computing (Windows, jeux vidéo, Surface, publicité moteur de recherche) : 10.8 milliards (+17%).

Dans la globalité de son exercice fiscal 2018, pour la première fois de son histoire, le chiffre d’affaires a dépassé la barre des 100 milliards. Il a atteint 110,4 soit un pourcentage de 14% en plus. Selon Eureka presse, le bénéfice net serait de 16,6 milliards pour un bénéfice de 2,13 dollars par action.

Microsoft et l’Afrique :

Le mois précédent Tecno Brain et Microsoft ont signés un partenariat dans le l’objectif  de lancer une plateforme digital pour l’Agriculture en Afrique. Tecno Brain propose des solutions dans le rassemblement des données sur la localisation des fermes via un GPS, les conditions météorologiques prévues, le type de terrain et la nutrition du sol et traitera l’information sur les nuages intelligents pour apporter une aide aux agriculteurs africains à prendre les décisions au bon moment. La réalisation de ce projet à commencer au Malawi et en Tanzanie en partenariat avec l’Association nationale des petits exploitants agricoles du Malawi (NASFAM) et la Fondation des agriculteurs ETG, respectivement. Et nous pensons que jusqu’à la fin de cette année, ce projet va s’étendre dans d’autre pays d’Afrique.

Sur la même thématique :

Votre commentaire

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *