Que retenir du symposium Adobe Digital Marketing Paris 2015 ?

Share on FacebookShare on Google+Share on LinkedInTweet about this on TwitterEmail this to someoneDigg this

« Réinventer son marketing digital » était le thème central de ce symposium qui a réuni le 3 novembre 2015 à Paris de 8h à 17h plus de 1000 professionnels. Adobe avait ainsi réussit le pari de réunir les têtes de fil du marketing digital et les présentations étaient de tailles stratégiques mais aussi opérationnelles. Adobe atteint aujourd’hui plus de 41 trillions d’échanges via le marketing Cloud (chiffres 2014), «On ne propose plus la même chose à nos clients. Le quart de notre Chiffre d’Affaires se fait désormais à travers adobe.com », dit Pierre Casanova à nos confrères de French Web. Il faut noter que Google, le désormais Alphabet lui dépense près de 9.8 milliards de dollars chaque année pour sa section recherche et développement (digital).

Ce que l’on doit retenir de Ce Symposium :

On peut retenir de cette rencontre les grandes tendances du marketing digital :

  • Mettre sur le marché des applications natives selon les cibles pour proposer des offres ayant une réelle valeur pour les clients ;
  • Une segmentation plus profonde et plus homogène des clients pour un message marketing plus personnel ;
  • Le point de vente physique et la plateforme de vente en ligne doivent être en parfaite synchronisation (fournisseurs, stock, …) ;
  • Travailler avec soins et professionnalisme des fiches articles pour les plateformes de vente en jouant parfaitement sur les leviers de la vidéo, du gaming, de fidélisation, et des services pour améliorer l’expérience client ;
  • Une nette progression est à prévoir sur les métiers du numérique ;

Conférence adobe - casanova

 Ce que l’on a appris de ce Symposium :

Ce symposium était l’occasion d’apprendre aussi, et parmi les gros chiffres prononcés, nous partageons avec vous :

  • Accord prévoit de dépenser 225 millions d’euros sur 5 ans pour le marketing Digital ;
  • Plus de 2 milliards de mobiles et 300 millions de tablettes vendues dans le monde ;
  • 30h en moyenne sur les applications (Europe – Amérique) ;
  • Axa prévoit 950 millions d’euros d’investissements dans le marketing digital en trois ans ;

 

Ce qui doit interpeler l’Afrique à la sortie de ce symposium :

Si l’on doit dire quelque chose, ce sera certainement « l’Afrique a du chemin à faire » ; quelqu’un avait déjà dit que « le chemin n’est pas difficile mais difficile est le Chemin ». Au regard de ce qui s’est dit lors de ce grand rendez-vous du digital, on retient que l’Afrique n’a pas encore fini la première transition alors que le monde a déjà démarrer une autre. Si l’on considère cette phrase (de Pierre Casanova, directeur général Adobe France, Europe de l’ouest et du sud) : « On voit encore des entreprises qui ont des directions digitales mais à terme la vraie mutation digitale ce sera quand ces entreprises n’auront plus le mot digital dans le nom de leur marketing » ; on comprend que si l’occident travail à la vitesse grand V, nous devons y aller à la vitesse grand V10.

Nous avons le marché et les besoins sont exprimés, il ne manque qu’une réelle volonté et des efforts considérables à court et à moyen terme pour pouvoir s’aligner dans les 5 prochaines années sur les performances approximatives de ces entreprises.

Pour les acteurs IT de l’Afrique qui anticipent et donc qui déploient déjà des solutions IT sur le continent, le temps est à la performance, à la compétitivité et à une réelle expérience client. Pas mieux pour vous que les recommandations à tropicaliser de ce symposium. Identifier les bonnes pratiques et concevoir des stratégies robustes adaptées aux outils répondant au marché.

 

Ils étaient présents :

Pierre Casanova (Directeur général d’Adobe France, et Europe du Sud) ; Mark Phibbs (Vice-Président EMEA d’Adobe) ; François de Casson (Pixmania) ; Gilles Babinet ; Darty ; Danone ; La Fourchette ; Système U ; la SNCF ; Renault-Nissan ; Emmanuel Vivier, cofondateur du Hub Institute ; Saint-Gobain, Blablacar ;  Bouygues Telecom et …

Share on FacebookShare on Google+Share on LinkedInTweet about this on TwitterEmail this to someoneDigg this

Votre commentaire

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *