Un site vient d’être interdit de publication sur Facebook – censure ou antispam ???

Share on FacebookShare on Google+Share on LinkedInTweet about this on TwitterEmail this to someoneDigg this

«Nous n’acceptons pas que les développeurs incitent le partage de contenu sur notre plateforme puisque cela encourage les partages de pourriels et crée une expérience négative pour les gens sur Facebook», a affirmé un porte-parole du réseau social. En effet cela concerne un site web qui prend de l’ampleur avec un système économique assez décalé et qui se définit plus comme un réseau social. Facebook interdit donc la mention de ce site sur toutes ses plateformes. Une tentative de publication donne automatique un message d’erreur.

Il s’agit en effet du site tsu.co, un réseau social accessible uniquement sur invitation. Un site qui redistribue, tel un système pyramidal les revenus générés par ses utilisateurs.  En effet le site retient 10% et partage à ses utilisateurs le reste des 100% des revenus généré. Pour mieux gagner, les utilisateurs avaient compris qu’il fallait utiliser les réseaux sociaux actuels pour générer plus de connecté, ce qui n’est pas du goût de Facebook.

En réalité, il y a bien plus qu’une question de liberté que de qualité. Facebook utilise des algorithmes pointus pour rendre la navigation des internautes libre mais surtout qualitatif. Donc bien qu’il soit l’initiateur du projet internet pour tous, il n’accepte pas qu’on mette du sable dans son riz. Ce n’est certainement pas non plus les fondateurs de tsu…. qui ont encouragé ce flux de partage mais leur business modèle a imposé un effet de partage démesuré chez ses utilisateurs et une attitude  défensive chez le détenteur de presque 16% du trafic web mondial.

Cette histoire va certainement créer des frustrés (si ce n’est déjà le cas) et nos amis fervents défenseurs des libertés du web ne vont pas manquer de dire quelque chose. Es ce que cette affaire entrainera une bataille juridique ??? Plusieurs questions à l’instant que j’écris cet article mais seul le temps nous dira comment chaque partie a agi et quel jurisprudence pour le web mondial.

Politique anti spam ou Censure, libres sont les commentaires !

Share on FacebookShare on Google+Share on LinkedInTweet about this on TwitterEmail this to someoneDigg this

Votre commentaire

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *